• M.U.S.E

Et si ce soir on contemplait Vénus et Jupiter ?

✨🪐Contemplation à ciel ouvert🪐✨ du mois de novembre 2021


"Le passage à l’heure d’hiver, c’est pas drôle"… bien au contraire ! C’est l’occasion unique de contempler des astres en allant chercher sa baguette de pain, en promenant son chien, en revenant du travail. Ce mois-ci, Vénus et Jupiter à l’horizon, au crépuscule.


"Mais où dois-je regarder ?"


Commencez par repérer la direction vers laquelle le soleil se couche. Au crépuscule (dès 17h30 si vous êtes dans le Pays de Gex), regardez dans cette direction puis tournez légèrement sur votre gauche jusqu’à ce que vous aperceviez un point très lumineux assez bas sur l’horizon : c’est Vénus !


Quel éclat, quelle beauté. Pas étonnant que cette planète, considerée comme la soeur jumelle de la Terre, ait marqué les civilisations depuis la nuit des temps et que l’on retrouve d’inombrables évocations de cet astre dans la culture humaine : dès l’Antiquité, mais aussi chez les poètes classiques (Homère), les poètes romantiques, les peintres (« la nuit étoilée » / Vincent Van Gogh), les musiciens (« Vénus » / Alain Bashung), sans oublier… les gardiens de troupeaux qui tenaient compte de son apparition pour aller dans les pâturages ou en revenir. C’est d’ailleurs pourquoi elle est aussi nommée « étoile du berger » (même si on sait bien que ce n’est pas une étoile, mais une planète). Oui, Vénus, déesse de la beauté et de l’amour dans la mythologie romaine, porte décidément bien son nom.


Continuez à tourner sur votre gauche, et levez les yeux un peu plus haut dans le ciel : voilà Jupiter ! On imagine l’émotion de Galilée lorsqu’en janvier 1610, il pointe sa lunette astronomique dans cette direction, et qu’il découvre 4 petites « lunes » qui tournent autour de Jupiter, au même titre que notre lune tourne autour de la terre ! Cette planète, faite de gaz, est la plus grosse planète du système solaire.


POUR EN SAVOIR + :

Vénus est considérée comme la soeur jumelle de la Terre, tant elles se ressemblent... (quasiment même taille, même masse), et pourtant, les conditions qui règnent à sa surface sont infernales : une température de 460°C, une pression 92 fois supérieure à celle ressentie sur Terre, une atmosphère essentiellement constituée de dioxyde de carbone et d’acide sulfurique.

Impossible alors d’envisager un jour une mission spatiale habitée sur Vénus ? Loin de là !

Par certains aspects, cela pourrait même être moins compliqué que pour l’exploration de Mars. C’est ce qu’a suggéré une équipe de la NASA en 2015 dans son projet HAVOC, « High Altitude Venus Operational Concept ». L’idée est de s’installer non pas au sol, mais à 50 km au dessus de la surface de Vénus, dans des dirigeables. En effet, à cette altitude, les conditions de température et pression sont comparables à celles régnant sur terre.


Illustration : "La nuit étoilée" de Vincent van Gogh (1889) : Vénus est représentée à droite du grand cyprès, au dessus des collines.


Sources : Projet HAVOC, « High Altitude Venus Operational Concept » : https://ntrs.nasa.gov/citations/20160006329



103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout