Rechercher
  • M.U.S.E

Le patron de SpaceX est-il un hors la loi ?

Non content des mesures sanitaires actuelles, Elon Musk décide de rouvrir son usine Tesla de Californie au mépris des lois en vigueur (qu’il qualifie de « fascistes »), en mettant la police au défi de l’arrêter.


Il devient le premier grand patron à défier les mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid-19, n’hésitant pas à mettre ses employés en danger.

Certes, c’est en « toute légalité » qu’Elon Musk impose à l’humanité toute entière une chape de 12 000 satellites (projet Starlink), en dépit du bon sens, et profitant de brèches énormes dans le traité régissant l’espace.


C’est aussi en toute légalité qu’en 2018, il place en orbite autour du soleil une voiture Tesla Roadster, démontrant que l’espace est maintenant officiellement considéré comme un dépotoir dans lequel il est très facile d’envoyer des objets qui n’ont rien à y faire (voir notre prochain article à ce sujet).


Mais c’est en toute illégalité qu’il décide de rouvrir son usine Tesla de Fremont. D’ailleurs, la firme a déjà été condamnée par le passé pour non respect du droit du travail.


Oui, Elon Musk est hors la loi, et il en est fier. Mais ce n’est pas le plus grave : car comment réagissent les autorités ? Elles lui donnent raison ! Il a l’appui du président des Etats-Unis, et obtiendra donc gain de cause auprès de l’Etat de Californie.


D'après Robert Reich, ancien ministre du travail :

"Elon Musk se croit au dessus des lois et met en danger la santé de ses employés"

Nous estimons que les agences spatiales devraient immédiatement interrompre toute collaboration avec cet individu.

Quelques sources : Article France Culture I Article france24

0 vue

© 2020 scomsand I Mentions Légales I

  • Grey Facebook Icon