• M.U.S.E

Et si ce soir on contemplait Saturne ?

DerniĂšre mise Ă  jour : 28 janv.

✹đŸȘContemplation Ă  ciel ouvertđŸȘâœš du mois de dĂ©cembre 2021.


En rĂ©alitĂ©, ce n’est pas une, mais trois planĂštes (dont Saturne) que nous vous proposons de contempler dĂšs la fin du crĂ©puscule.


"Mais oĂč dois-je regarder ?"


Commencez par repĂ©rer la direction vers laquelle le soleil se couche. A la fin du crĂ©puscule (vers 17h45 si vous ĂȘtes dans le Pays de Gex), regardez dans cette direction puis tournez d’un quart de tour sur votre gauche, levez un peu les yeux jusqu’à ce que vous aperceviez un point trĂšs lumineux : c’est Jupiter !

Puis tournez doucement vers votre droite en baissant progressivement les yeux
 vous voyez ce point nettement moins lumineux, mais tout aussi prĂ©sent ? C’est Saturne !

Continuons sur notre lancĂ©e, nettement plus bas, proche de l’horizon, voilĂ  VĂ©nus, trĂšs brillante.

Et voilĂ , trois planĂštes sous nos yeux, presque sur une mĂȘme ligne (Saturne au milieu).


Couverture "Micromégas", Voltaire, éd. Livre de Poche

Mais revenons à nos moutons... ou plutÎt à Saturne : Voilà un astre fascinant qui, tout comme Vénus, aura marqué les esprits, et notamment
 Voltaire !

Dans son conte philosophique

« Micromégas », paru en 1752, il décrit Saturne comme habitée par des géants de deux kilomÚtres de hauteur, ayant 72 sens et une espérance de vie de 15000 ans.

Notons que Voltaire, qui incorporait volontiers des Ă©lĂ©ments scientifiques dans ses ouvrages, dĂ©crit cette planĂšte comme ayant une surface « solide », ce qui nous rappelle qu’à cette Ă©poque, la nature gazeuse de Saturne n’était pas encore connue. Et oui, tout comme Jupiter, Uranus et Neptune, Saturne est une planĂšte faite de gaz.

Les anneaux, quand Ă  eux sont constituĂ©s d’une myriade de particules de glace. Lorsque GalilĂ©e les observe pour la premiĂšre fois en 1610, il pense qu’il s’agit de deux « lunes » tournant autour de la planĂšte. Ce n’est que quelques annĂ©es plus tard que l’astronome hollandais Huygens, grĂące Ă  un instrument plus performant, comprend qu’en rĂ©alitĂ©, il s’agit d’anneaux.

 

POUR EN SAVOIR + :

Huygens observe Ă©galement en 1655 pour la premiĂšre fois Titan, la plus grosse lune de Saturne. Ce n’est pas pour rien que l’engin qui a plongĂ© dans l’atmosphĂšre de cette lune le 14 janvier 2005 pour en Ă©tudier sa composition avait Ă©tĂ© baptisĂ© « Huygens ». D’ailleurs, les informations recueillies Ă  cette occasion ont donnĂ© naissance Ă  un projet fou, « Dragonfly », sĂ©lectionnĂ© par la NASA en 2019. De quoi s’agit-il ? D’explorer Titan non pas en roulant Ă  sa surface, au risque de rester coincĂ© quelque part, mais en volant. En effet, son atmosphĂšre a des propriĂ©tĂ©s extrĂȘmement favorables au fonctionnement de drones.

Pourquoi explorer Titan ? Parce que c’est un monde fascinant, avec des lacs, des nuages, des pluies, des Ă©coulements de riviĂšres
pourtant, ce n’est pas de l’eau qui coule, mais du mĂ©thane.


Sources : Cornell University : Dragonfly mission to Titan announces big science goals

103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout